Recrutement de nouveaux membres

Il est bien connu qu’il devient de plus en plus difficile pour les associations de recruter des membres. L’évolution de la société et la manière dont la population et en particulier la jeune génération souhaite s’engager obligent les associations et les parlements des jeunes à repenser leurs organisations, structures et activités. Néanmoins, les parlements des jeunes ne sont pas à la merci de ces facteurs externes. Bien qu’un PJ ne puisse pas changer la façon dont la société évolue d’une manière générale, des mesures peuvent être prises pour répondre aux souhaits de la nouvelle génération. 

L’échange estival a montré que les PJ ne sont pas nécessairement confrontés aux mêmes défis. Les défis les plus courants auxquels les PJ sont confrontés sont :

  • Éveiller l’intérêt des jeunes : les jeunes ne savent généralement pas ce qu’est un PJ et qu’un tel engagement peut être amusant.  
  • Ressources financières ou personnelles insuffisantes : dans de nombreux cas, les PJ n’ont pas assez de ressources personnelles et financières pour mettre en œuvre des projets ou des événements et atteindre ainsi les jeunes.
  • Enthousiasmer les jeunes pour les projets et les actions de PJ : peu de jeunes veulent s’engager aujourd’hui dans une cause à long terme et associent un tel engagement avec beaucoup de temps et de travail. Le temps manque, la liste des passe-temps est longue et l’enthousiasme pour devenir actif dans un PJ est limité. 
  • Les propres membres ne restent pas actifs longtemps : un grand nombre de membres quittent le PJ après seulement quelques mois ou un an.

Comme il s’est avéré dans l’échange entre les jeunes parlementaires, la problématique connaît différente causes.

Les défis énumérés découlent de différentes causes : 

  • Intérêt : en particulier avec la jeune génération d’aujourd’hui, qui semble très occupée, il est difficile d’évaluer ses besoins et la mesure dans laquelle elle accomplie ses devoirs. 
  • Manque de ressources :de nombreux PJ estiment qu’ils ne reçoivent pas le soutien financier des cantons et des communes nécessaire pour organiser de bonnes actions et attirer ainsi des membres. En outre, les petits PJ pensent qu’ils sont désavantagés par rapport aux PJ cantonaux et de grandes villes au niveau des cantons et des communes en raison de leur notoriété. 
  • Enthousiasmer les jeunes :de nombreux jeunes s’intéressent à la politique ou aux thèmes politiques, comme l’ont montré les derniers sondages. Toutefois, ces sondages ont également prouvé que les jeunes ne sont pas très intéressé-e-s par des engagements comme ceux au sein d’un PJ. Il est important de les acquérir et d’essayer de conserver les membres des PJ pour qu’ils ne partent pas après un ou deux ans.
  • Collaboration entre les organisations :la plupart du temps, les communes possèdent différentes associations ou organisations de jeunesse qui n’ont aucun problème pour recruter des jeunes. Du point de vue des jeunes parlementaires, la collaboration avec les écoles et les autres institutions peut également être améliorée.
  • Intérêt :accroître l’intérêt des jeunes pour la politique par diverses actions intéressantes dans la commune ou la zone. Mettre en place des actions qui sont amusantes pour les jeunes et qui montrent que les PJ ne font pas que mener des discussions « ennuyeuses » sur la politique. Organiser des réunions d’avenir ; comment recruter dans un PJ des jeunes qui s’intéressent à la politique ? 
  • Manque de ressources :mieux travailler avec les autorités compétentes pour créer de meilleures conditions, faire un travail de lobbying, mettre davantage de ressources et de soutien à disposition pour le recrutement des membres. 
  • Enthousiasmer les jeunes : attirer l’attention sur les différents avantages des membres d’un PJ, en particulier dans leur vie professionnelle et comme une expérience utile dans leur CV. Les divers autres avantages, tels que la pensée communautaire, doivent être soulignés. Selon nos dernières informations, plus de 60 % des PJ actifs déclarent que leur objectif est de faire bouger les choses avec les jeunes et de faire avancer les choses pour la jeunesse. 
  • Collaboration entre les organisations :trouver une meilleure interaction entre les organisations de jeunesse, y compris entre les PJ et les écoles, afin qu’elles puissent profiter les unes des autres. Éventuellement en réservant un créneau avec les écoles dans certaines matières où les PJ peuvent se présenter et présenter leur travail.

Vous trouverez plus d’informations et de solutions concernant le thème « recrutement de membres » et d’autres thèmes intéressants dans notre brochure de conseil.

Mai 2019 - Sabrina Althaus, Collaboratrice Soutien et formation Parlements des Jeunes Suisse allemande