Les jeunes adultes s’intéressent à la politique, mais la politique ne les atteint pas

Communiqués de presse 11.04.2019

Le nouveau monitoring politique easyvote a révélé que près de la moitié des jeunes trouvent qu’aucun parti établi ne correspond à leurs intérêts. Plus de la moitié d’entre eux estiment que le Parlement ne prend aucune décision importante pour leur quotidien. De plus, les politiciennes et politiciens ne parviennent pas à motiver les jeunes à participer. Surtout à l’occasion de l’année électorale 2019, ces résultats sont très décevants. Comment peut-on pousser les jeunes à se rendre aux urnes en cette année électorale ?

plus...

Problème du lien avec le quotidien

Selon le monitoring politique easyvote 2018 (étude du gfs.bern demandée par la FSPJ), les jeunes ont bien conscience de l’importance de la participation politique au sein de la démocratie. Cette constatation peut être faite en particulier dans les domaines où ils sont concernés eux-mêmes : il s’agit actuellement de thèmes comme l’égalité des sexes ou la protection de l’environnement. Ils ont néanmoins des difficultés à comprendre que la politique est pertinente pour leur quotidien. Lorsqu’on leur demande les raisons parlant en défaveur d’une participation aux élections, les jeunes mentionnent le plus souvent que le Parlement ne prend aucune décision importante pour leur quotidien. De plus, les politiciennes et politiciens ne parviennent pas vraiment à motiver les jeunes : seulement 11 % des jeunes ont indiqué qu’ils se sentaient motivés par eux. Les célébrités, les enseignants et les parents rencontrent clairement un plus grand succès dans la motivation des jeunes.

Abandon des canaux d’information classiques

Lorsque les jeunes s’informent sur les votations, ils ne perçoivent pas les canaux classiques tels que la radio ou les affiches de votations comme particulièrement utiles. Le départ d’un nombre croissant de jeunes de la « boucle de l’information » est une réalité qui se reflète également dans les résultats de cette année. La perte de signification des canaux classiques n’est toutefois pas compensée par une utilisation renforcée de Facebook et des autres réseaux sociaux comme source d’information. Les offres d’expéditeurs tels qu’easyvote ou d’autres personnes perçues comme des pairs et considérées comme pertinentes et utiles gagnent ainsi en importance.

Les offres d’easyvote sont particulièrement appréciées

Les canaux d’information ayant gagné nettement en importance sont ceux du portefeuille d’easyvote : les vidéos, le site Internet et les brochures easyvote deviennent plus importants. Des résultats clairs ont également été obtenus en matière d’utilité pour la formation de l’opinion : les vidéos easyvote sont particulièrement populaires.

Selon le monitoring politique, la formation politique reste centrale et importante pour les jeunes. Avec easyvote-school, la formation politique est activement renforcée : des matériels pédagogiques faciles, compréhensibles, neutres et gratuits permettent aux enseignants d’offrir davantage de formation politique en classe de manière simple.

Swipe and Match : application votenow

En guise d’offre concrète pour atteindre les jeunes dans leur quotidien en plus d’Instagram et de Youtube et pour les informer concernant la politique, easyvote a lancé l’application votenow. Avec la fonction Swipe&Match, il est possible de se forger sa propre opinion politique. Les informations neutres et compréhensibles éprouvés d’easyvote (telles que les vidéos) sont disponibles sur l’application. « Il ne suffit pas d’être informé(e) : en tant que citoyenne ou citoyen, je dois finalement décider si je me prononce pour un oui ou un non », explique Zoë Maire, responsable d’easyvote. C’est pour cette raison que votenow fait correspondre l’opinion de l’utilisateur avec les arguments des partisans et des opposants. Pour ce faire, il est nécessaire d’affirmer ou de rejeter une vingtaine de déclarations. L’utilisateur est ainsi soutenu dans la formation de son opinion et reçoit une recommandation de votation après avoir répondu aux questions.


Contact

  • Zoë Maire, responsable du domaine easyvote, zoe.maire@dsj.ch / +41 79 762 48 13

Monitoring politique easyvote

Le Monitoring politique easyvote s’intéresse à l’attitude en politique des jeunes adultes en Suisse. La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) s'est donné pour objectif d’augmenter la participation des jeunes citoyens et citoyennes aux processus politique de Suisse. À ces fins, elle mandate depuis 2014 déjà l’institut de recherches gfs.bern pour réaliser une étude portant sur la participation et la formation politiques des jeunes en Suisse. C’est donc la quatrième fois qu’une telle étude est menée.

Cette étude récolte des informations non seulement en ce qui concerne le point de vue des jeunes par rapport à la politique, mais également sur le travail d'easyvote. Le but est d’évaluer aussi bien les produits et activités d’easyvote (output) que les effets qu’a eus la campagne (outcome) lors des votations de l’année écoulée, selon les facteurs définis dans le modèle easyvote depuis des années.

L’étude repose sur un sondage effectué en octobre et en novembre 2018 auprès de 1764 élèves qui sont issus de 15 cantons préalablement sélectionnés. Les résultats de l’ensemble des 1764 sondés ont été pondérés selon une procédure en cinq étapes.

« Par les jeunes pour les jeunes »

Communiqués de presse 09.04.2019

L’Assemblée des Délégué-e-s de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ a eu lieu ce week-end à Crans-Montana (VS). Avec le lancement en 2019 du programme de forma-tion de direction jeunesse + politique, l’association de jeunesse se concentre sur l’encouragement de la relève ciblé pour le système politique de milice en Suisse. Avec l'élar-gissement de l'offre scolaire, la FSPJ souhaite renforcer les compétences politiques des élèves. En outre, divers projets de sensibilisation et de mobilisation visant à promouvoir la participation politique des jeunes sont à l'ordre du jour de l'année électorale 2019. L'expansion des projets de recherche et l'intensification des échanges professionnels devraient améliorer les conditions cadres pour la participation et la formation politiques des jeunes.

plus...

L’AD du 6 au 7 avril 2019, que la FSPJ a organisée en collaboration avec le Parlement des Jeunes du Valais, a réuni environ 140 jeunes de toute la Suisse qui ont voté sur les affaires les plus importantes de l’association. Dans les dernières années, la FSPJ est devenue un centre de compétence pour la promotion de la participation et la formation politiques des jeunes et a pu élargir sa palette d’offres dans ces domaines. Avec ses offres youpa, l’association de jeunesse soutient les parlements des jeunes existants et en encourage la création de nouveaux. En outre, elle renforce de manière ciblée la participation et la formation politiques des jeunes au moyen d’easyvote et d’engage.ch. Les jeunes sont ainsi soutenu-e-s dans l’exercice de leurs droits et devoirs civiques, ce qui leur permet d'être à même d'apporter des idées nouvelles et des solutions innovantes en politique. Dans ces deux domaines, l’accent sera mis en 2019, entre autres, sur le développement de l’offre scolaire, à savoir easyvote school et l’atelier d’engage.ch pour les élèves du secondaire I. Avec le projet VoteNow19, easyvote va également créer une offre complète pour que le plus grand nombre possible de jeunes aille voter (voir Conférence easyvote, 11 avril 2019, « Élections nationales ? Ça ne me regarde pas. »). Les jeunes parlementaires seront également sollicité-e-s dans le cadre du Projet PJ « Mission élection ». Pour cela, les parlements de jeunes organiseront entre autres des événements avant les élections fédérales de l’automne 2019 afin d’attirer l’attention des jeunes électeurs et électrices, de leur rendre le sujet plus accessible et ainsi d’augmenter la participation électorale.

Encourager l’engagement bénévole en politique

Afin de soutenir dans leur travail les jeunes et jeunes adultes qui s’engagent de manière bénévole en politique, la FSPJ a décidé de lancer le projet de formation de direction jeunesse + politique. Suite au bilan positif de la phase pilote, le programme de formation débutera en automne 2019. L’offre s’adresse aux jeunes parlementaires et aux jeunes intéressé-e-s qui assument des fonctions de direction dans des jeunesses de partis ou des organisations de jeunesse réalisant un travail politique. De manière similaire à Jeunesse+Sport, la formation est orientée sur la pratique. De plus, elle poursuit deux objectifs principaux : d’une part, elle vise à soutenir l’engagement des jeunes en politique ; d’autre part, elle doit permettre aux jeunes d’avoir une personnalité plus forte et de gagner en autonomie et en responsabilité. Avec ce projet, la FSPJ souhaiterait assurer un encouragement de la relève ciblé pour le système politique de milice en Suisse, indépendamment de l’orientation politique des jeunes. 

Décisions prises de l’AD

La FSPJ est dirigée par un comité composé de neuf jeunes adultes dont la moyenne d’âge est de 23 ans et est ainsi fidèle à sa devise « Par les jeunes pour les jeunes ». Alexander Omuku (Commission des Jeunes du Canton de Vaud), Antoine Menna (Conseil des Jeunes d’Yverdon), Bérénice Georges (Parlement des Jeunes du Valais), Leah Gutzwiler (Jugendparlament Kanton Solothurn) et Ruben Schwarz (Jugendparlament Schaffhausen) ont été élu-e-s au comité ce week-end (élection du remplacement du comité). De plus, avec l’admission lors de l’AD de cinq nouveaux membres – à savoir le Jugendparlament Nänikon-Greifensee, le Jugendparlament Surental, le Jugendrat Brig-Glis, le You Speak – Jugendrat Buchs et la Jugendsession Graubünden – au sein de la FSPJ, l'association de jeunesse compte désormais 51 membres. L’AD a également accepté la nouvelle stratégie 2020–2022 de la FSPJ. L’association a pour objectif de consolider ses offres au cours des trois prochaines années. En outre, il devrait y avoir davantage de projets inter-domaines ainsi que des offres concrètes pour les parlements de jeunes dans chaque domaine.


Contact

Valeria Pagani, Responsable Communication, valeria.pagani@dsj.ch

Damien Richard, Co-Président FSPJ, damien.richard@dsj.ch

Bérénice Georges, Co-Présidente Parlement des Jeunes du Valais, valais2019@gmail.com

Les "vieux et vieilles Suisses" n'auront-ils et elles bientôt plus le droit de vote et les contraceptifs seront-ils gratuits?

« Change la Suisse ! » 22.03.2019

La campagne « Change la Suisse ! » de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ se termine ce dimanche 24 mars. De nombreuses idées ont déjà été publiées sur la plate-forme en ligne www.engage.ch par des jeunes de toute la Suisse. Tous les moins de 26 ans ont encore l'occasion tout au long du week-end de contribuer à l'avenir de la Suisse et de poster leurs idées.

plus...

La campagne est soutenue par de nombreux-ses ambassadeur-trice-s engagé-e-s qui ont appelé à la participation : de jeunes influenceurs aux enseignant-e-s engagé-e-s, en passant par nos partenaires de projet, les 16 plus jeunes conseillers et conseillères nationaux et d'État. Même le conseiller fédéral Alain Berset a demandé que les idées soient publiées sur www.engage.ch . Il a écrit sur FB qu’ engage.ch est "un projet très sympathique encourageant la participation politique des jeunes". 240 jeunes ont déjà répondu à l'appel pour faire part de leurs souhaits aux plus jeunes membres du Conseil national et du Conseil des Etats et changer ainsi la Suisse. Les jeunes femmes sont en tête avec près de 55 % des idées tandis que 45 % des idées ont été soumises par des jeunes hommes.

Aperçu des différentes idées

Conformément aux démonstrations climatiques actuelles, une grande partiedes idées portent sur des questions environnementales. Par exemple, les jeunes aimeraient voir moins d'emballages pour réduire les déchets, des billets de transport public moins chers pour réduire la congestion routière et la promotion des énergies alternatives.

Comme chaque année, la légalisation du cannabis est aussi demandée en 2019. Valerio, un jeune Grison, a habilement emballé sa demande. Il présente la "solution au problème de l'AVS". En légalisant les produits à base de cannabis, il veut sécuriser les cotisations AVS en prélevant une taxe sur les produits. Il n'a pas adressé son idée à un parti en particulier parce qu'il est d'avis que "l'avenir de l'AVS nous concerne tous et qu'il s'agit d'une question multipartite".

Parmi les nombreuses idées, il y a aussi un certain nombre de souhaits qui adresse le système politique suisse. Par exemple, les jeunes aimeraient voir la divulgation du financement des partis et des ressources financières égales pour tous les partis. Une jeune femme bernoise souhaite que les Suisses de plus de 70 ans soient privé-e-s de leur droit de vote afin qu'ils et elles ne déterminent pas l'avenir des jeunes. Le jeune saint-gallois Tim espère que le système de milice suisse sera renforcé par un service civique pour tous. "A l'avenir, on pourrait compléter ses journées de service dans d'autres domaines que le service militaire et civil. Dans les institutions telles que les pompiers, les communautés ou les bureaux politiques, il y a une pénurie croissante de personnel. Et si tu pouvais y faire tes mardis ?"

Les jeunes femmes, qui sont plus fortement représentées en pourcentage, ont également affiché de nombreuses idées sur des questions sociales et de santé. En plus de l’égalité salariale et d'articles de toilette moins chers, elles aimeraient aussi que la pilule contraceptive soit couverte par l'assurance maladie, car de nombreuses jeunes femmes n'ont pas les moyens de se la procurer.

Que se passe-t-il ensuite avec "Change la Suisse !"

Jamais auparavant il n'a été aussi facile pour les jeunes Suisses de s'engager politiquement. Tous les jeunes et les jeunes adultes ainsi que les classes scolaires peuvent faire part de leurs souhaits et de leurs idées pour l'avenir de la Suisse à www.engage.ch jusqu'à minuit le dimanche 24 mars. Les 16 plus jeunes membres du Conseil national et du Conseil des Etats sélectionneront ensuite chacun-e une demande et l'introduiront dans la politique nationale. Le 17 juin 2019, les jeunes dont les souhaits ont été retenues rencontreront les 16 politicien-ne-s lors de la session d'été au Palais fédéral et discuteront de leurs idées proposées lors de la campagne "Change la Suisse ! » La rencontre sera suivie d'une conférence de presse et d'une présentation des souhaits.

Les jeunes dont les souhaits ne sont pas retenu-e-s auront également l'occasion d'approfondir leurs idées. Le 16 mai 2019, la FSPJ organisera un événement avec des invité-e-s de la science, de la politique et du lobbying. Ils et elles donneront aux jeunes des conseils et des astuces et les aideront à mettre leurs idées en pratique.


Contact

Melanie Eberhard, Responsable du projet engage.ch, melanie.eberhard@dsj.ch

Idées

Informations

Nouvelle directrice à la FSPJ

News 29.01.2019

Stefanie Bosshard a repris la direction de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ au début de l’année 2019. Spécialiste du domaine de la formation, elle a auparavant travaillé durant cinq ans en tant que responsable de projets dans la politique de formation auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). C’est avec joie et en toute confiance que Stefanie Bosshard aborde ce nouveau défi de directrice de la FSPJ : « La démocratie directe en Suisse a besoin de jeunes et de jeunes adultes qui la comprennent, y participent et vivent les valeurs de la culture du débat démocratique. Avec l’équipe et les membres de la FSPJ, je m’y engage. »

plus...

La FSPJ est le centre de compétences pour la participation et la formation politiques des jeunes et jeunes adultes. Avec les offres youpa, elle soutient les parlements et conseils des jeunes (PJ) en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein, et encourage la création de nouveaux PJ. Les jeunes ont l’occasion de découvrir leurs droits et devoirs civiques grâce aux offres easyvote et engage.ch, ce qui leur permet d’être capables d’apporter des idées nouvelles et innovantes ainsi que d’éventuelles solutions en politique. En outre, la FSPJ encourage l’échange professionnel entre les acteurs concernés et se mobilise en faveur de meilleures conditions étatiques pour la participation politique des jeunes à tous les échelons fédéraux.

L’association a connu une remarquable croissance au cours des sept dernières années, sous la direction de Maurus Blumenthal : « Je suis fier de pouvoir transmettre une FSPJ solide, qui repose sur de très bonnes bases, mais il est temps qu’un changement ait lieu et qu’un peu de fraîcheur arrive. Stefanie Bosshard apporte de nouvelles idées et compétences ainsi qu’un nouveau réseau. Elle mettra sa patte à la FSPJ, tout comme j’ai pu le faire. »

Le bureau de l’association de jeunesse compte actuellement 48 jeunes collaborateur-trice-s (22.6 emplois à temps plein). Organisée comme une association, la FSPJ est portée par 50 parlements des jeunes, conseils des jeunes et autres organisations similaires. La direction opérationnelle est constituée d’un comité formé de neuf membres actuellement ou anciennement jeunes parlementaires âgé-e-s de 23 ans en moyenne.

youpa-Newsletter

s'abonner

Proposer des solutions, c’est aussi une affaire de jeunes!

News PJ 14.03.2019

Alexandre Legrain rappelle que beaucoup de jeunes s'engagent, sur les plans politique, humanitaire, social ou culturel.

Le Conseil des jeunes du canton de Fribourg fête ses 20 ans

News PJ 12.03.2019

Le Conseil des jeunes du canton de Fribourg (CJFR) fête ses 20 ans. L'événement a été célébré mardi lors d'une cérémonie officielle au Collège de Gambach à Fribourg. L'occasion de parler du canton en 2030.

Un mini-centre culturel pour les jeunes du district de Nyon

News PJ 08.03.2019

Le Conseil des jeunes du district a ouvert un grand local pour les artistes en tous genres, en quête de création.

La formation de direction jeunesse + politique sur les rails

News PJ 14.02.2019

La phase pilote de la formation de direction jeunesse + politique touche à sa fin : fin janvier, le dernier week-end de formation a eu lieu. En bonne voie, l’offre a rencontré un vif succès. Nous sommes heureux de pouvoir vous annoncer, aujourd’hui déjà, le début de la formation régulière en allemand et en français en automne 2019.

plus...

Il n’y a pas que cette nouvelle formation au programme pour l’année 2019 : nos chères manifestations youpa auront également lieu cette année ! La traditionnelle Conférence des Parlements des Jeunes CPJ se déroulera en automne 2019. À cette occasion, près de 200 jeunes engagé-e-s en politique se réuniront pour bénéficier d’une formation continue et pour réseauter au-delà des frontières de leur canton et du pays. De plus, nous encouragerons l’échange et le savoir-faire politique lors d’un séminaire PJ en février et de rencontres régionales. N’oublions pas non plus la « Mission élection », qui lancera l’année électorale 2019, en collaboration avec easyvote et les parlements des jeunes.