Qu'est-ce qu'un PJ ?

Les 80 parlements, conseils et commissions des jeunes existant actuellement en Suisse et au Liechtenstein sont organisés différemment, mais ont comme objectif commun de s’engager pour la jeunesse. Les jeunes veulent participer à la prise de décisions et atteindre concrètement des objectifs. Les parlements des jeunes mènent des projets et servent d’interlocuteurs pour les autorités et la politique lorsqu’il s’agit de thèmes concernant la jeunesse. Les jeunes peuvent y prendre des responsabilités et acquérir des compétences politiques, sociales et organisationnelles. Les parlements des jeunes encouragent la participation politique et promeuvent la jeunesse en politique.

Caractéristiques des parlements des jeunes

Les 80 parlements, conseils et commissions des jeunes existant actuellement en Suisse sont organisés différemment. Ils disposent de compétences diverses et, pourtant, on peut leur attribuer des qualités communes :

  • Géographie: Les parlements des jeunes peuvent être organisés à l’échelle communale, régionale et cantonale.

  • Bases légales: Les parlements des jeunes peuvent être publics (rattachés aux institutions politiques) ou privés (en tant qu’association).

  • Membres: Les parlements des jeunes sont en général ouverts à tous les jeunes. L’adhésion à un parlement des jeunes peut être limitée en fonction de l’âge, du lieu de résidence ou du nombre de membres.

  • Orientation politique: Un parlement des jeunes doit être indépendant politiquement. Ceci garantit aux jeunes un engagement politique et sociétal sans devoir adhérer trop tôt à un parti.

  • Activités: Les activités des parlements des jeunes peuvent se diviser en deux catégories : la politique et les projets. Ces deux catégories se recoupent cependant souvent.

  • Organisation: Les parlements des jeunes sont dirigés par un comité élu par l’assemblée plénière. Le plus souvent, ce sont des groupes de travail qui sont responsables des projets.

  • Droits politiques: Afin de faciliter l’engagement politique des parlements des jeunes, il faut qu’ils disposent de compétences politiques. Dans l’idéal, un parlement des jeunes devrait disposer de droits inaliénables pour pouvoir par exemple déposer des interventions, rédiger des prises de position sur des objets politiques et représenter la jeunesse dans des commissions.

  • Financement: Les parlements des jeunes ont besoin de moyens financiers, malgré l’important engagement bénévole des jeunes. Un parlement des jeunes peut arriver à beaucoup avec peu de moyens. En général, les parlements des jeunes sont (co)financés par les pouvoirs publics.